LinkedIn : Publier moins, promouvoir plus

Donner la parole à vos ambassadeurs avec la vidéo, simplement, afin qu'ils communiquent sur l'entreprise pour améliorer sa notoriété

LinkedIn : Publier moins, promouvoir plus

Les 2 valeurs sûres du marketing : bouche à oreille et marketing de contenu

Bonne nouvelle ! Bouche à oreille et contenu sont les piliers de LinkedIn, le réseau social “CAC 40”. 

Cela nécessite des idées (c’est-à-dire du contenu) et du temps, tout simplement. 

Dans cet article, on répond à la question : comment augmenter l’efficacité de LinkedIn

On évoque la meilleure stratégie LinkedIn : miser sur la qualité du contenu et sa promotion. On conclut sur l’utilité des solutions d’automatisation pour être encore plus efficace.

Allez, on se pose 5 minutes pour réfléchir comment gagner du temps !

Publier sur les réseaux est tellement facile

Une idée, un bout de texte, une photo “libre de droit”. Et le tour est joué !

Problème : ça ne décolle pas. Collègues et copains vous soutiennent mais…

Optimiser le contenu des publications sur les réseaux sociaux et notamment LinkedIn est essentiel. Sinon on jette une bouteille à la mer !

Clients existants et potentiels se montrent frileux ou insensibles à vos propositions.

Votre présence LinkedIn est au point mort malgré un potentiel énorme : des idées, des compétences, un réseau.

Dirigeant.e et leader d’opinion, on vous fait croire que c’est facile 

Un bon logiciel de traitement de texte et hop c’est le Prix Goncourt assuré. Si seulement c’était vrai !

Pour LinkedIn, c’est pareil, le contenu est roi (comparé à la pub, aux campagnes de com’ classiques et autres outils marketing). Mais il convient de bien étudier sa mise au point.

Arrêtons de sacrifier notre contenu sur Linkedin ! Combien de publications finissent à la poubelle car elles ne sont pas lues !

Heureusement, bien utiliser le contenu sur LinkedIn nécessite 80% de bon sens et 20% de technique. Ces derniers 20% sont nécessaires pour mieux connaître le coeur du système LinkedIn : l’algorithme, un programme informatique qui détermine quelles sont les personnes qui verront vos publications.

Votre contenu est un mélange de vos publications et de celles des autres

LinkedIn présente un fil d’actualité composé du contenu de multiples utilisateurs. 

Le fil d’actualité (“feed » en anglais)

Le public peut voir votre contenu sous 4 formes :

Publications des autres que VOUS avez “aimées” et/ ou commentéesValeur +
Publications des autres que VOUS avez partagées dans une publicationValeur ++
VOS publications (limitées à 1300 caractères)Valeur +++++
VOS articles (c’est un type de publications plus longues)Valeur +++++

Donc vos publications et vos réactions sur les publications des autres sont le reflet de votre personnalité !

Donner plus de visibilité à vos publications nécessite de mettre en place des rituels. C’est l’objet de la suite de l’article.

1ère astuce pour gagner en visibilité LinkedIn : vérifier que votre publication est QUIIF

Rien à faire : pour être efficace, votre publication doit entrer dans les cases !

Cet article décrit les 5 vérifications à effectuer : QUIIF

Souvent 2 voire 3 des points manquent. De nombreuses publications n’ont rien de fun et ne posent aucune question au lecteur.

Parfois, la qualité du contenu n’est pas au RDV.

Fidéliser les lecteurs nécessite de la rigueur !

2e astuce pour gagner en visibilité sur LinkedIn : être plus lisible

Réussir sur LinkedIn nécessite d’avoir un bon réseau et du bon contenu. 

Dans cet article, on laisse ici la question du réseau de côté. On se concentre sur le contenu.

Pour intéresser le public, vous devez avoir une stratégie claire sur les contenus à proposer. Ça s’appelle une stratégie de contenu.

Peu de gens le font sur papier, leur stratégie est dans leur tête. 

Les choses se compliquent quand vous voulez aller plus loin, c’est-à-dire avoir plus de lecteurs.

Pour sortir du lot et éviter la lassitude, il faut réfléchir aux différents types de communication. Dans cet article sont décrits en détail les 4 grands types de contenus :

Pour gagner en visibilité, il faut varier son contenu

Le principal travers est de penser que LinkedIn est un outil de promotion.

LinkedIn n’est pas un outil de promotion, c’est un outil de contenu, où l’ajout de valeur est essentiel.

Ce type de publication devrait représenter une minorité de publications. Est ce le cas ? Et que pensez-vous de mes talents en dessin ? Chacun son métier !

3e astuce pour gagner en visibilité sur LinkedIn : promouvoir ses publications LinkedIn

Quand vous avez publié, vous avez fait 50% du chemin.

Des confrères qui font notamment de la publicité annoncent pire : il reste 80% du travail à faire une fois la publication présente sur LinkedIn.

Que faut-il faire ? “Vendre” votre contenu.

Comment ? En vous assurant que le réseau des personnes connectées à vous sur LinkedIn le voit. 

LinkedIn est comme un journal papier : l’informatique (l’algorithme) décide de la place donnée à votre publication

  • L’heure qui suit la publication est déterminante. En fonction des réactions (j’aime, commentaires, partages), l’algorithme LinkedIn va décider quelle importance lui donner : à la une ou un entrefilet en page intérieure 
  • Passé ce délai, seuls les réactions et partages des humains pourront influer, LinkedIn donnera ainsi une meilleure place à la publication

Vous devez séduire à la fois l’algorithme LinkedIn (pour avoir une bonne place) et le public (pour l’intérêt qu’il vous portera).

Cet article donne des éléments sur l’importance des réactions à votre publication dans le temps.

Améliorer sa présence sur LinkedIn grâce aux outils logiciels

LinkedIn est tellement rentable. Avec la crise de 2020, les “vendeurs de pelles et de pioches” sont de sortie.

ALERTE ! Il paraît qu’on trouve de l’or. Vite, équipez-vous ! Avec la crise de 2020, les vendeurs de pelles, de pioches… et de batée sont de sortie. 

Photo : chercheurs d’or dans le Gard – André Abbe / Passadoc

LinkedIn peut s’accompagner d’une mine d’outils qui le rendent plus puissant. Mais comme disent les anglais : “Garbage in, garbage out” (garbage signifie détritus). Pourquoi donner de l’importance à un contenu qui n’est pas optimal et qui ne reflète pas votre marque, votre entreprise, vous ?

Pour finir, comment juger si votre contenu est performant ?

Quels résultats pouvons-nous attendre de LinkedIn

En théorie, vous fixez d’abord des objectifs et des indicateurs qui vous sont propres.

Dans la pratique, vous pouvez déjà mesurer comment votre contenu se comporte sur LinkedIn.

Voici plusieurs exemples : Patrick Barrabé (100.000 connexions) et Aurélie Agulhon (7.000 connexions)

Une publication typique de Patrick Barrabé compte environ 25.000 vues et 500 réactions, soit 25% de vues et 0,5% de réactions (“J’aime” et commentaires) comparé aux environs 100.000 connexions de son réseau 

Une publication typique d’Aurélie Agulhon compte environ 5.000 vues et 200 réactions, soit environ 60% de vues et 2,5% de réactions (“J’aime” et commentaires) comparé aux environs 7.000 connexions de son réseau 

Dans les deux cas, le contenu est travaillé efficacement. Aurélie a moins de connexions donc plus ciblées, ce qui explique probablement le pourcentage plus élevé.

▶︎ FAITES LE CALCUL : notez votre nombre de connexions, prenez une publication “typique” et calculez les 2 pourcentages. 

Conclusion : être efficace sur LinkedIn nécessite de la qualité

Miser sur la qualité est le vrai moyen de ressortir grandi.e ! Le meilleur remède est de peaufiner votre meilleure publication. Pour cela QUIIF est un bon aide-mémoire, à vous de trouver votre rituel.

Pour aller plus loin, un planning de publication issu d’une stratégie permet d’être plus lisible.

Aller encore plus loin avec des outils logiciels ? Pourquoi ? 

Tentez de réduire à une publication par semaine, 52 semaines par an. Une belle publication par semaine est le minimum. Vous constaterez l’effet quand vous misez sur la préparation, puis sur les relances de vos interlocuteurs une fois publié.

Enfin, votre avis m’intéresse. Dites-moi sur LinkedIn par exemple quel impact cette tactique a sur vous.

Merci d’avoir pris le temps !

François Abbe, fondateur, Mesclado, accompagne les dirigeants et leurs équipes sur le marketing et communication disruptive

Merci pour leurs illustrations : AD’OCC, André Abbe, Aurélie Agulhon, Patrick Barrabé, Marie-Béatrix Fontaine, Loïc Douyère, Pascaline Girot.

Merci Jipé Bonnet pour la référence aux vendeurs de pelles et de pioches.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *