optimisation

  • Et si on délivrait autrement qu'aux forceps ?

    Pas simple d’y voir clair quand les évolutions technologiques vont si vite.
    Pourquoi ? D’abord parce qu’elles rajoutent de la complexité à nos organisations souvent morcelées en silos (département, filiale, direction, etc.). Ensuite, parce que la liste des systèmes d’information obsolètes à remplacer s’allonge. Beaucoup recherchent le mouton à cinq pattes dans des domaines comme le Media Asset Management. Et le buzz ambiant ne fait qu’ajouter aux difficultés (UHD, VR, OTT, « votre sigle ici » !).


    Nos enjeux sont à grande échelle. Dans la niche de la vidéo professionnelle, les infos manquent sur ce qui marche et ce qui ne marche pas (les connaissances se limitent au voisin le plus proche, souvent le concurrent direct). Le temps presse et les ressources se font rares (pour mener à bien les projets, pour avoir une vision stratégique). L’organisation en silos typique des grandes entreprises n’aide pas à fournir une vue transverse alors que c’est cela même qui fait avancer le schmilblick !


    Certains groupes de média jouent leur survie. Et beaucoup se battent pour rester au fait des avancées technologiques. Cette bataille produit des instabilités au sein des équipes hostiles par nature au changement. Soyons réalistes : les enjeux sont avant tout humains, la technologie n’est qu’une petite partie de la réponse. Combien sommes-nous à suivre les risques et opportunités d’un projet voire d’une entreprise ?

    Lire la suite